Journal de bord

Upcycling

Recycler, c’est bien, mais upcycler, c’est encore mieux !

En effet, les produits recyclés ont au mieux une qualité égale au produit d’origine, mais la plupart du temps, elle est amoindrie. De plus, lorsqu’on transforme la matière chimiquement, on dépense de l’énergie, de l’eau… et on perd ses qualités initiales.

Si le terme “upcycling” a été pour la première fois utilisé en Allemagne, en 1994 par Reiner Pilz, en opposition au “downcycling” qui “détruit tout”, cette pratique a d’abord été initiée dans les pays en développement, où tout est réutilisé plusieurs fois avant d’être jeté, les produits étant souvent difficile à se procurer. En fait, tout le monde a déjà réalisé du upcycling sans même le savoir :

“Upcycler”, “surcycler” ou encore “transcycler”, consiste à utiliser des matériaux ou des produits inutilisés, devenus des déchets, et à les transformer en objets de qualité, ou d’utilité supérieure, avec souvent, une dimension esthétique, voir même une démarche artistique.

Ainsi, ce concept fait partie intégrante de l’économie circulaire, et s’il y a un intérêt écologique (et économique) évident, il y a aussi une volonté de revalorisation, c’est toute une éco-conception du design.

Personnellement, étant inscrit dans une démarche responsable, j’essaye de réduire au maximum mes déchets, je n’aime pas jeter, et j’ai toujours pratiqué le upcycling sans même en connaître le nom. Par exemple, en changeant le moteur de ma 2cv, je me suis rendu compte de l’esthétisme et du design de cette pièce, et j’ai décidé de lui rendre hommage en l’utilisant pour en faire le socle de cette table basse :

ou lorsque j’ai utilisé des chutes de bois qui me restaient d’une réalisation pour fabriquer cette bibliocloison :

Ou encore, chez ce client qui désirait des étagères, à qui j ‘ai proposé d’utiliser les lames inutilisées de son parquets , afin de rester dans les mêmes tons… De plus, au verso, les rainures ajoutent une qualité graphique 😉

FAB14

Le 14 juillet 2018, au Centre de Congrès Pierre BAUDIS de toulouse, a eu lieu la FAB14- Festival. Ce festival annuel réunissant tous les fablabs mondiaux a pour but de partager des projets, d’échanger des idées novatrices, avec des machines innovantes dans le but d’améliorer nos façons de travailler pour faciliter notre quotidien, nos modes de vie.

J’ai participé à cet événement avec le concours du Fabriquet (fablab Ramonvillois dans le 31). Après avoir travaillé sur une planche d’essais puis la light box présentée dans mes réalisations, j’ai pu réaliser la tête de lit “Roy” (d’après l’œuvre de Roy Lichtenstein).
La mise à disposition de machines innovantes très onéreuses a permis de vous proposer cette réalisation.

À la fin de la semaine d’exposition, nous avons clôturé par un gala à l’Hôtel de Région d’ Occitanie où la vice-présidente chargée du développement économique, de la recherche, de l’innovation et de l’enseignement supérieur, Madame Nadia PELLEFIGUE et le vice-président de Toulouse Métropôle chargé du Numérique, M. Bertrand Serp, m’ont convié à exposer la tête de lit “Roy” dans la salle de réception.

Le festival s’est clôturé par un week end dans les jardins de Compans Caffarelli pour accueillir le grand public venu nombreux et en famille. Un grand merci à toutes les personnes qui m’ont permis de montrer mon travail et de faire parti de cet évènement.

Dépôt vente chez BMW Pelras

LET’s go !

La société JO – Artisan – Designer vient de voir le jour dans le but de vous proposer des meubles contemporains pour habiller votre intérieur, avec toujours le souci du détail pour mieux allier le pratique et l’esthétique.


Mon objectif est de vous proposer, dans la mesure du possible, un mobilier personnalisable afin qu’il s’intègre parfaitement a votre environnement.

Des mentions dans les détails des réalisations pourrons vous indiquer ce qui est personnalisable et comment.